M. Richard Benatouil

Dans votre article " Mieux vaut tard que jamais " (Lettre 117) vous avez oublié ce Consul d'Espagne à
Budapest, dont le nom m'échappe, et Varian Fry, un jeune citoyen américain, mandaté par le RESCUE
COMMITEE. Il amis en place une organisation qui permit à 2000 personnes de quitter le sol français :
André Breton, Marc Chagall, Max Ernst, Marcel Duchamp etc.

 Une soirée lui a été consacrée au
Mémorial de la Shoah le 23 mais 2006. Il fut appelé dans un article paru le 16 janvier 1999, l'homme
qui sauva les avant-gardes européennes de persécutions nazies.
Vous savez probablement que ce Consul d'Espagne à Budapest s'est appuyé sur un décret de 1924
déclarant que les Séfarades pouvaient demander la nationalité espagnole, pour sauver des Juifs
Ashkénazes.
Enfin le consulat américain a fait pression sur Varian Fry qu'il rentre aux Etats-Unis. Le 28 août 1941
la police secrète française est venue l'arrêter à la Villa Air.Bd pour l'expulser.
Avec mes meilleurs sentiments.

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Commentaires de la Rédaction :

Merci à M. Richard Benatouil
Le risque lorsque l'on fait une énumération est toujours d'oublier quelqu'un. C'est ici le cas de ce
Consul d'Espagne. Pour ce qui concerne Varian Fry, il ne faisait pas, à proprement parler, d'un corps
diplomatique et n'avait donc pas à figurer dans cette énumération. Ce qui n'enlève rien, bien sûr, à
son action admirable durant cette période.