Les Juifs du Pape,14-11-2013,

Bonjour, J'ai parcouru avec intérêt la Lettre de LdJ que vous m'avez fait parvenir. A propos des Juifs du Comtat Vénaissin et d'Avignon,vous écrivez que ces lieux ont servi de refuge aux Juifs chassés de France. Les travaux d'historiens en sont toujours à chercher trace des Juifs expulsés de France en 1306, tout au plus quelques familles dans le nord de la Provence, pour ce qui concerne notre région.
Lors de l'expulsion de 1394, suite au rattachement du Languedoc à la couronne de France, les traces les plus évidentes de migration se situent en Aragon et en Catalogne, sans compter l'Empire Ottoman et quelques villes de ce qui sera bien plus tard l'Italie.
Lors de l'expulsion des Juifs d'Espagne et du Portugal -fin 15ème- le Pape a interdit aux réfugiés de s'installer dans ses états.
Lors de l'expulsion de la Provence en 1501, 50% des Juifs sont convertis, quelques uns sont venus rejoindre leur famille dans les états français du Pape, les autres sont allés vers des lieux plus cléments. Les Juifs étaient là bien avant les papes. Quand ceux-ci sont arrivés, la première idée de Jean XXII a été de les expulser, pour finalement les reprendre sous sa coupe.

 Quant à dire qu'ils ont vécu "protégés mais à l'étroit", c'est résumer de façon optimiste une vie faite de brimades, d'impôts et de rejet de la part des populations chrétiennes...Voilà l'essentiel de ce que je tenais à vous dire. Je m'arrête là car je suis intarissable sur le sujet.
En toute cordialité, Roselyne Anziani, Présidente de l'Association Culturelle des Juifs du Pape (ACIP)