Notre amie Juliette BARUCH nous a quittés fin Juillet 2018, victime d’une fibrose

pulmonaire.

Née dans le mellah de Casablanca dans la 2ème moitié des années 30 et petite dernière

des 11 enfants d’un théologien juif aussi pauvre que réputé, elle avait été attirée tout

enfant par la haute couture parisienne, comme beaucoup d’autres petites autochtones,

musulmanes ou juives.

Devenue française par son mariage avec un Juif d’Algérie, elle a eu 2 fils, nés en

France.

Elle a été membre de Liberté du Judaïsme du début des années 90 jusqu’au milieu de la

1

èredécennie 2000 (période où elle tenait, seule, un magasin de prêt-à-porter).

Sa vitalité ainsi que sa chaleureuse convivialité ont marqué notre association: elle

accueillait chez elle des cercles de lecture, qu’elle animait à l’occasion, et nous recevait

souvent pour les repas de fête (Roch Hachana, Pessa’h), nous offrant à chaque fois un

échantillon mémorable de cuisine juive marocaine.

Aspirant à réduire les lacunes d’une formation scolaire interrompue prématurément, elle

faisait montre d’une grande ouverture intellectuelle, depuis la pratique du jeu d’échecs

jusqu’à un intérêt marqué pour l’histoire juive et pour la philosophie, notamment les

philosophies juive et arabe médiévales – une grande joie pour elle qui en avait, enfant,

entendu des bribes de textes incompréhensibles à travers la porte de la salle à manger

familiale.

témoignage de Madeleine JACUBOWIEZ à la cérémonie de YIZKOR 5779

Ce dimanche 16 septembre 2018 s'est déroulée, comme chaque année, la commémoration de la Shoah/Cérémonie de YIZKOR 5779 au cimetière parisien de Bagneux. Lors de cette commémoration, des interventions très fortes ont rappelé la responsabilité qu'il nous incombe à toutes et tous de se souvenir et de transmettre; responsabilité d'autant plus grande à mesure que les survivants de la Shoah s'éteignent peu à peu, le décès récent de Marceline LORIDAN-IVENS nous le rappelle. Parmi les interventions, nous vous transmettons celle de Madeleine Barszczewski-Jacubowiez que nous remercions beaucoup pour son accord de publication et son témoignage poignant. Ce témoignage a été lu en yiddish et nous vous présentons cette version ainsi que la traduction française.   

Cliquez ici, Intervention-témoignage en yiddish de Madeleine Barszczewski-Jacubowiez

Cliquez ici: intervention en français

L'Histoire de "Liberté du Judaïsme"

En octobre 1987  un groupe d’une dizaine de personnes créait  l’association Liberté du Judaïsme, pour un judaïsme de l’accueil sous la direction de Jean Torstein, Elie Garbarz et Claude Kolinka

Lire la suite...

Qui sommes-nous ?

Aujourd'hui, LdJ représente un lieu d'accueil et de transmission du Judaïsme pour des Juifs de toutes catégories sociales et de toutes origines, notamment non-juive, comme les conjoints de mariages mixtes.

Lire la suite...