Otto Freundlich

 

Musée de Montmartre

Otto Freundlich (1878-1943) 
"La révélation de l'art abstrait"

Février 2019 — 06 Septembre 2020

 

 

 

  

Otto Freundlich fut avec Kandinski, Kupka et Delaunay, un des pionniers de l'art abstrait. Engagé politiquement et intellectuellement dans le mouvement avant-garde, il espérait qu'on allait instituer un humanisme qui ferait la synthèse entre les arts, la philosophie et la politique.

Cette vision optimiste dans une Europe où les signes avant-coureurs de la barbarie menaçante ne manquaient pas, rappelle Stefan Zweig, son contemporain. Zweig croyait en une symbiose des Juifs, dans une Europe humaniste... inexistante.

En 1937, les nazis organisent l'expo "L'art dégénéré". Une des sculptures d'Otto Freundlich figure sur l'affiche de l'expo, considérée comme symbole de l'artdégénéré, contraire à la dignité et la santé de l'homme aryen.

En 1933, il s'enfuit de l'Allemagne, se cache aux Pyrénées orientales. Dénoncé,il est déporté et assassiné en 1943 à Sobibor. Félix Nussbaum, un des plus grands peintres de la Shoah subit le même sort.

Caché en Belgique, il est dénoncé et assassiné à Auschwitz en 1943.

A l'occasion de l'exposition que le MAHJ lui a consacré, la Lettre de LJ  N° 109 (mars-avril 2011) a publié deux articles sur ce peintre, inconnu en France.

L'Histoire de "Liberté du Judaïsme"

En octobre 1987  un groupe d’une dizaine de personnes créait  l’association Liberté du Judaïsme, pour un judaïsme de l’accueil, sous la direction de Jean Torstein, Elie Garbarz et Claude Kolinka.

Lire la suite...

Qui sommes-nous ?

Aujourd'hui, LJ représente un lieu d'accueil et de transmission du Judaïsme pour des Juifs de toutes catégories sociales et de toutes origines, notamment pour les conjoints de mariages mixtes et leurs enfants ainsi que pour les non-juifs intéressés par les cultures et mondes juifs.

Lire la suite...