Pour Mireille OUZIEL, quatrains d'Emily Dickinson, poétesse américaine ; traduction de Claire Malroux

"Chaque être perdu emporte une part de nous
Mais un croissant subsiste,
Que les marées appellent, comme la lune
Par une nuit troublée."

"Dans ton long Paradis de Lumière
A nul instant je n'aurai
La nostalgie du Théâtre Terrestre
Et de la Troupe mortelle-"

"Si je n'avais jamais vu le Soleil
J'aurais supporté l'ombre
Mais de mon Désert la Lumière
A fait un plus neuf Désert"

"Va-t'en à ton Rendez-vous de Clarté
Sans Affres sinon pour nous--
Qui lentement passons à gué le Mystère
Que d'un bond tu as franchi!"

quatrains choisis par Marlène Célermajer, le 10 décembre 2016

 

Dans l'actualité

De retour de Tunisie, Michèle MADAR nous offre ce texte émouvant que vous pourrez retrouver également dans notre prochaine Lettre: "Peut-on attendre de la Tunisie nouvelle?"   

Cliquez ici

En hommage à Mireille OUZIEL, décédée ce 2 janvier 2017. Une des fidèles de LJ, elle a animé des conférences et des cercles de lecture au cours desquelles ses qualités d'enseignante en Lettres ont fait merveille. Certaines et certains d'entre nous s'en souviendront longtemps


"Mireille,

J'ai fait ta connaissance à LJ, au cours de conférences et de cercles de lecture auxquels tu participais ou que tu animais.J'ai tout de suite compris que la littérature occupait une place centrale dans ta vie et que tu avais à coeur de la faire découvrir à d'autres.
C'est pourquoi j'ai été bouleversée le jour où tu m'as appris que ta vue faiblissait et que bientôt tu n'y verrais plus. Quelle terrible épreuve pour toi -entre autres- que de ne pouvoir plus lire, même si, heureusement, tes proches allaient te faire la lecture.
Maintenant te voilà libérée de cet enfermement.
Je sais que tu pensais que la vie s'arrête à la mort de notre corps physique et qu'il n'y a rien au-delà.
Pour ma part, faisant le pari pascalien, je souhaite que, si l'esprit survit, l'éternité ait pour toi la forme d'une immense bibliothèque où tu circuleras, clairvoyante, en extrayant les meilleurs auteurs que tu feras connaître à ceux qui t'ont suivie, et qu'ainsi, le "plaisir du texte" sera désormais pour toi infini."

Suzanne Fabre, le 10 décembre 2016

 

L'Histoire de "Liberté du Judaïsme"

En octobre 1987  un groupe d’une dizaine de personnes créait  l’association Liberté du Judaïsme, pour un judaïsme de l’accueil sous la direction de Jean Torstein, Elie Garbarz et Claude Kolinka

Lire la suite...

Qui sommes-nous ?

Aujourd'hui, LdJ représente un lieu d'accueil et de transmission du Judaïsme pour des Juifs de toutes catégories sociales et de toutes origines, notamment non-juive, comme les conjoints de mariages mixtes.

Lire la suite...